Serge, condamné à mort

Justice (français) - 2017 - 55 minutes - Tous publics

Serge, condamné à mort

Diffusion le 11/02/2019 de 23:45 à 00:40 sur France 3

Résumé :

En novembre 2005, Serge Atlaoui est arrêté alors qu'il effectue un mission de maintenance dans une usine à Djakarta. Celle-ci sert en effet de couverture à un trafic d'ecstasy. Un an et demi plus tard, il est condamné à mort. Pendant dix ans, entre l'Indonésie et la France, la réalisatrice Christine Tournadre a filmé Sabine, l'épouse de Serge, dans son combat pour faire libérer son époux. Lorsqu'en février 2015, le nom de Serge Atlaoui apparaît sur la prochaine liste d'exécution, Sabine jette toutes ses forces dans la bataille pour le sauver. Grâce à cette relation de confiance construite au fil des ans, la réalisatrice a pu s'immiscer au plus près de cette descente aux enfers vécue par le condamné, sa femme et leurs proches. Aujourd'hui, Serge Atlaoui est toujours dans le couloir de la mort.

Critique :

En novembre 2005, la police indonésienne démantèle près de Jakarta une usine d’ecstasy. Une trentaine de personnes sont arrêtées, parmi lesquelles plusieurs étrangers dont un Français : Serge Atlaoui. Accusé d’appartenir à un réseau de trafiquants de drogue, condamné à mort à ce titre en 2007, le soudeur lorrain n’a jamais cessé de clamer son innocence, assurant avoir été embauché pour réparer les machines d’une usine de peinture acrylique. Dans ce film au long cours entamé en 2008 (trois ans après l’incarcération de Serge Atlaoui) et tourné au plus près de sa famille, Christine Tournadre retrace les rebondissements de ce dossier judiciaire sensible qui mobilise en France jusqu’aux plus hautes sphères de l’Etat. Elle épouse surtout — sans réelle distance — le quotidien de Sabine, la femme du prisonnier, dans son long et épineux combat pour maintenir l’attention médiatique sur son mari, faire valoir ses droits depuis l’autre bout du monde dans l’espoir de lui épargner l’exécution. En mars 2017, le président de l’Indonésie, Joko Widodo, s’était dit ouvert à l’idée de réintroduire le moratoire sur la peine capitale adopté par son prédécesseur. Sans, pour l’heure, que l’annonce ait été suivie d’effet.   En mars dernier, le film a remporté le Grand Prix du Figra (Festival international du grand reportage d’actualité et du documentaire de société).

Casting :