Les dessous de la mondialisation - "Haïti, voyage en terre d'espoir"

Découvertes - 2018 - 30 minutes - Tous publics

Diffusion le 14/09/2018 de 23:00 à 23:30 sur La Chaîne parlementaire

Résumé : Haïti, l'un des pays les plus pauvres de la planète, tente depuis quelques années d'utiliser le tourisme comme levier de développement économique.

Critique : De l’art de passer à côté d’un vrai sujet. La bétonisation accélérée des côtes haïtiennes, du fait de l’émergence d’un tourisme de masse, vient s’ajouter aux nombreux problèmes environnementaux et sociaux du pays, l’un des plus défavorisés de la planète. Un point crucial, pourtant ignoré par le documentaire. La réalisatrice préfère voir le million de visiteurs qu’accueille Haïti chaque année comme un facteur de transformation économique. Et comme un moyen de parler de manière plus positive de la première République noire, loin des catastrophes naturelles et de la corruption. Pourquoi pas ? Sauf que le trouble surgit assez vite en regardant Haïti, voyage en terre d’espoir. Le propos est illustré par un seul et unique exemple. A savoir, le projet d’un groupe hôtelier américain de luxe sur la côte des Arcadins, l’eldorado du tourisme à Haïti, au nord de Port-au-Prince. Le film est essentiellement nourri d’interventions du promoteur et de ses employés locaux. Il vante le projet, sans aucune réelle prise de distance ni mise en perspective. Quels sont véritablement les bénéfices pour les caisses de l’Etat ? Quid des conditions sociales des personnels ? D’autant que la forme de tourisme présentée ici n’a rien d’alternatif ni d’écoresponsable. Au fil de la narration, la confusion laisse place à une certaine gêne. Et le téléspectateur finit, hélas, par regretter les enquêtes rigoureuses et approfondies auxquelles l’ont pourtant habitué Les dessous de la mondialisation.

Casting :

Retour