Contre-histoire de la France d'outre-mer - "La loi du plus fort"

Histoire (français) - 2012 - 55 minutes - Tous publics

Contre-histoire de la France d'outre-mer - La loi du plus fort

Diffusion le 10/10/2019 de 23:30 à 00:25 sur France Ô

Résumé :

Dans les îles d'esclavage, une société différente a vu le jour. Sans mythes, sans vraies racines, elle est sans doute la plus postmoderne de toutes. Trois grands textes racontent cette évolution hors norme : «Le Code noir», qui règle la société plantationnaire, «Le Discours sur le colonialisme» d'Aimé Césaire et le «Traité du Tout-Monde» d'Édouard Glissant, penseur de la créolité. Trois textes qui disent comment le statut de l'homme noir a évolué.

Critique :

« Déclarons les esclaves meubles. » Le Code noir, préparé par Colbert et promulgué par Louis XIV en mars 1685, réduit l'homme noir au statut d'objet. Réalité choquante qu'il faut considérer sans éluder la complexité de cet ensemble de textes venus combler le vide juridique entourant la pratique de l'esclavage sur les îles françaises. La première partie de ce documentaire, programmé dans le cadre de la commémoration de l'abolition de l'esclavage, s'attache précisément à replacer ces édits dans leur contexte politique et économique. S'il régit la vie du servile, le Code noir vise surtout à favoriser la culture de la canne à sucre en organisant la société de plantation, et à réaffirmer la souveraineté de l'Etat dans les îles qui échappent alors à l'autorité royale. Au-delà de ce décryptage pédagogique, Xavier-Marie Bonnot cherche à retracer l'évolution de la pensée des sociétés colonisées et de ses résistances : du nègre marron « qui pourrit la vie du maître au jour le jour » (selon les mots de l'écrivain Raphaël Confiant) au Discours sur le colonialisme (1950), d'Aimé Césaire, penseur de la négritude ; de Frantz Fanon au Traité du Tout-Monde (1997), d'Edouard Glissant, chantre de l'« antillanité ». Sur ce sujet passionnant de l'identité, cette deuxième partie, lapidaire, fait surtout figure d'entrée en matière, alléchante mais frustrante. — Isabelle Poitte   Diffusé dans le cadre d'une programmation spéciale « Abolition de l'esclavage » (lire ci-dessous).

Casting :

Retour