Hé m'sieur ! - "Des yeux pour entendre"

Téléfilm sentimental - 115 minutes - Tous publics

Diffusion le 10/08/2018 de 22:45 à 00:40 sur Chérie 25

Résumé : Directeur de la bibliothèque d'une ville de la grande banlieue parisienne, Antoine Charpentier dirige également une association d'aide aux devoirs. C'est ainsi qu'il rencontre la petite Chloé qui, avec la complicité de son frère jumeau Colin, parvient à cacher à sa famille et à ses amis qu'elle est sourde...

Critique : Téléfilm de Patrick Volson (France, 2006). Scénario : Emmanuelle Sardou, Vincent Solignac. 105 mn. Inédit. Avec Jean-Marie Bigard : Antoine Charpentier. Amélia Jacob : Chloé. Titouan Laporte : Colin. Max Boublil : Matéo. Guy Lecluyse : Milan. Lucie Jeanne : Mme Robineau. Marina Tomé : Mme Raffin. Vincent Colombe : M. Arno. La fiction cartonne sur TF1, donc TF1 mise sur la fiction. Et comme c'est toujours dans les vieux pots qu'on prend le moins de risques, plutôt que d'innover, on reprend une équipe qui a déjà passé l'épreuve du prime time, celle du Dirlo, déjà avec Jean-Marie Bigard. Bon, alors autant le dire tout de suite, le grand humoriste qu'est Jean-Marie Bigard n'est pas un très grand comédien. Malgré sa sincérité manifeste, sa présence, et ses efforts visibles pour bien ar-ti-cu-ler, il peine à incarner son personnage sur la longueur, et n'est bon que dans les scènes franchement burlesques. Les enfants s'en tirent mieux, notamment la très mimi Chloé, mais les personnages adultes sont si caricaturaux, si stéréotypés qu'on plaint les acteurs. L'histoire principale, la découverte par Antoine Charpentier, directeur de la médiathèque municipale, de la surdité de la petite Chloé, jusque-là cachée grâce à la complicité de son frère jumeau Colin, ne vaut que par le moment poétique où la fillette découvre les sons de la nature grâce à un appareil auditif. C'est bientôt Noël, et la bonne humeur est de rigueur : les intrigues secondaires jouent tour à tour sur le comique, sur le pathos le plus dégoulinant, et surtout elles ne sont pas compliquées, pour plaire aux 7 ans comme aux 77 ans. Entre les deux, faut s'accrocher. Pour l'instant, ce programme n'est qu'un unitaire, mais il a déjà tous les attributs d'une série « récurrente ». Espérons qu'ils en resteront là. Quentin Pinoteau

Casting :

Retour