Les oubliées - "Anne, disparue le 4 mai 2004"

Série policière - 65 minutes - Tous publics

Diffusion le 10/08/2018 de 20:55 à 22:00 sur Numéro 23

Résumé : Comme chaque matin depuis six ans, en entrant dans son bureau, le regard du lieutenant Janvier se pose sur le portrait de six jeunes femmes disparues, celles qu'il surnomme «les oubliées». Aucun corps n'a jamais été retrouvé, aucun suspect, aucune piste. Six disparitions et une intime conviction pour le policier : un seul coupable. Ce jour-là, une nouvelle disparition est signalée : une jeune fille prénommée Sylvie. Comme pour les autres, ses vêtements ont été retrouvés lavés, pliés et repassés sur un banc, en plein coeur de Boulogne-sur-Mer. Cette fois, le kidnappeur a commis une erreur : quelques indices sur les vêtements et un mot écrit de sa main : «Sept bientôt huit» !...

Critique : Série française (1/6) écrite par Hervé Hadmar et Marc Herpoux. Réalisation : H. Hadmar (2007). 50 mn. Rediffusion. Avec Jacques Gamblin, Fabien-Aïssa Busetta, Arsène Jiroyan, Nathalie Besançon, William Nadylam, Priscilla Attal. Les Oubliées prouve à ceux qui en doutaient qu'une série made in France peut non seulement surprendre mais aussi troubler. Comment ? En brouillant avec une indéniable maîtrise les codes du polar, et en donnant vie à des personnages d'une insondable profondeur psychologique. Les Oubliées raconte l'histoire de l'obsession d'un gendarme, Christian Janvier, hanté depuis quinze ans par la disparition de six jeunes femmes dans la région de Boulogne-sur-Mer. Aucun corps n'a été retrouvé, juste des vêtements soigneusement lavés, repassés et abandonnés sur des bancs publics, accompagnés d'une statuette de la Vierge Marie. Lorsqu'une septième jeune femme disparaît, l'enquête est relancée, et Janvier se voit adjoindre un jeune gendarme, le rigoureux Ducourt. A partir de ce schéma classique, Hervé Hadmar et Marc Herpoux nous entraînent sur des terrains mouvants, glissant subtilement du thriller policier vers un univers étrange et onirique, nourri par le regard vagabond de leur personnage principal. Parce qu'il perd la mémoire, parce qu'il sait que la vérité ne surgira pas d'une pile de dossiers, Janvier s'éloigne de la réalité. Il cherche ailleurs, et beaucoup en lui, les traces de ce tueur insaisissable. Sans jamais franchir les frontières du paranormal, Les Oubliées installe une atmosphère envoûtante portée par une réalisation inspirée. Et impose peu à peu sa musique, lente symphonie rivée aux errances d'un personnage d'une rare ambiguïté, magnifiquement incarné par Jacques Gamblin.

Casting :

Retour